• FR FR
  • EN US

Pour une navigation plus confortable, merci d'orienter votre appareil en mode paysage.

VILLA PALMERA à partir de 654€ pour 7 nuits

Amérique Centrale > Nicaragua > -

Famille - Groupes - Solo > Villas

VILLA PALMERA
Amérique Centrale > Nicaragua > -
Famille - Groupes - Solo > Villas

/5 Avis

NICARAGUA - SAN JUAN DEL SUR
Location de villas situées au dessus des spots. Région sauvage et préservée. Tarifs avantageux

Je compare Retirer Wishlist Retirer

à partir de 654€ pour 7 nuits

Contact - Réservation
Images Carte
Contact - Réservation

NICARAGUA - SAN JUAN DEL SUR
Location de villas situées au dessus des spots. Région sauvage et préservée. Tarifs avantageux

Points forts Formule
  • Famille
  • Groupes
  • Solo
  • Sur spot
  • Snorkeling
  • Pêche
  • Excursions
  • Langues : Anglais / Espagnol
Points forts Hébergement
  • Double
  • Twin
  • Familiale
  • Vue Mer
  • Kitchenette
  • Services inclus : Salon TV / Video / Jeux / Climatisation
Points forts Sport
  • Période : Toute l'année
  • Niveaux des vagues : Facile / Classic
  • Nature des Spots : Beach break / PointBreak
  • Niveaux de pratique : Débutant / Intermédiaire / Avancé
Situation

Les Villas sont situés à 10 kilomètres au nord de San Juan del Sur sur le chemin de Chocolata-Rivas.
Villas Playa Madera est niché dans environ 30 hectares de forêt tropicale juste en face de Playa Madera, proche de Ocotal Beach et de la plage de Majahual, avec plusieurs excellents spots de surf.

L'endroit est tranquille et vous pourrez vous détendre, profiter du silence et de la beauté de la forêt avec la vue sur l'océan Pacifique. Nos villas ont une vue magnifique sur la mer et sont au coeur de la forêt tropicale, à 30 m au dessus du niveau de la mer.
Le village de San Juan del Sur est situé dans une baie abritée avec beaucoup de petits restaurants le long de la baie. Il y a peu de touristes à San Juan del Sur où réside encore une atmosphère locale d'origine et les bateaux des pêcheurs locaux dominent toujours dans le port.

Services inclus

Accès privé à la plage
Un service sur demande
Service de
sécurité 24h/24
Générateur
électrique en cas de panne

Services inclus
  • Salon TV / Video / Jeux
  • Climatisation
Autres Services

L'accès aux villas s'effectue sur un chemin en terre, parfosi boueux en saison des pluies. Nous vous recommandons de louer un véhicule à quatre roues motrices pour votre séjour.

Activités

Vous pouvez partir en excursion à Rivas (20 km), prendre le ferry pour la ville de Ometepe (depuis Rivas), et aussi faire un tour dans la ville coloniale de Grenade (80 km), ancienne ville coloniale  la mieux conservée, ou aussi la cité de Masaya (110 km).
La forêt tropicale sèche de la région est un important écosystème tropical à découvrir.
Le meilleur endroit pour voir des animaux sauvages dans leur habitat naturel est sur Howler monkey, une piste en pleine nature. Toutefois, la situation idéale de nos villas juste sur les abords de la forêt et de la mer, permettra au visiteur d'apprécier la vie marine en interaction avec l'écosystème de la forêt tropicale sèche.

Autres activités
  • Snorkeling
  • Pêche
  • Excursions
Hébergement

4 Villas de plage sur la propriété.
VILLA 1 :
3 chambres, 6 couchages, 2 salles de bains
VILLA 2 :
2 chambres, 4 lits, 2 salles de bains
VILLA 3 :
2 chambres, 3 lits, 2 salles de bains
VILLA 4 :
3 chambres, 6 lits, 3 salles de bains

Nous vous fournissons un service de blanchisserie. Toute l'aide dont vous avez besoin peut être coordonnée localement par notre personnel.

Restauration

Nous n'avons pas de restaurant, mais notre personnel peut cuisiner pour vous ou vous pouvez utiliser la cuisine entièrement équipée, et fiare des barbecues sur la terrasse aménagée.
En ville, vous trouverez des petits supermarchés pour votre alimentation en nourriture et fournitures diverses.
Vous pouvez découvrir les petits restaurants à Playa Madera et Playa Majagual.

Services Sport

Nos Villas sont situées en face de superbes spots de surf de la région et du Nicaragua.
Les plages de San Juan del Sur sont un endroit idéal pour surfeurs de tous niveaux. La plage la plus connue pour surfer, et facilement accessible, est Playa Maderas, où les débutants et les experts trouveront tous les types de vagues.
Un certain nombre d'autres spots de surf autour de San Juan del Sur sont accessible uniquement par bateau. Vous pouvez facilement louer un bateau pour une journée à San Juan del Sur. Si vous ne voyagez pas avec votre planche, vous pourrez en louer dans l'un des magasins de surf de San Juan del Sur.



 

Période

Le Nicaragua est rarement flat ! Sa situation bien orientée lui permet de recevoir pratiquement tous les swells. De Avril à début Novembre : La meilleure période pour les swells les plus consistants, venus du Sud, depuis les 40émes rugissants.

De November à Mars : les vagues sont plus petites, mais les conditions offshores régulières et les températures moins chaudes.
VENTS ET MAREES
L'hiver, de Novembre à Avril, un puissant vent de N/E (papagayo) souffle presque chaque jour, relayé par les conditions atmosphériques du lac Nicaragua qui génère un flux de vent offshore régulier, balayant la plupart des pays d'Amérique Centrale et créant des vagues lisses et tubulaires.

Les marées sont de taille moyenne et modifient l'aspect des spots comme partout. La température de l'eau ne descend pas en dessous de 26°, mais prévoyez un top lorsque le vent offshore souffle fort au petit matin. Une faune et flore marine superbe (tortues...)
Le Surf est assez récent au Nicaragua et les locaux plutôt sympas (quand vous croiserez quelqu'un à l'eau...)

Spots

Playa Madera : Facilement accessible et à proximité de San Juan del Sur, à 20 minutes en voiture au nord de la ville. Un 4x4 est fortement recommandé.
Playa Yankee : 30 minutes au sud de San Juan del Sur en voiture. Meilleur à marée haute .Moins fréquenté que Playa Maderas . Les vagues peuvent faire jusqu'à 2 métres . Vous ne trouverez pas de location de planches sur cette plage.
Colorado : Ce spot est situé à l'embouchure d'une rivière et c'est l'un des spots de surf les plus réputé au Nicaragua. Bien que la vague brise souvent en gauche, on y trouve de bons barrels de droite pour les plus avertis. Peu importe la taille de la houle frappe le spot tient la houle.
Panga Drops : Comme Colorado, Panga Drops est situé dans la zone du projet de développement de Hacienda Iguana sur la côte de Tola auNicaragua. Le spot est accessible par bateau à partir de San Juan del Sur. Le spot est de qualité numéro un au Nicaragua.

Climat

Température de l'air : 30°C (Eté) / 28°C (Hiver)

Température de l'eau : 25°C (Eté) / 25°C (Hiver)

Surf Story

Si vous trouvez que l'ambiance est parfois trop américaine du coté du Costa Rica, si vous avez envie de spots vierges et de vagues de tous les types, dans une ambiance Latino surprenante, au coeur de l'Amérique Centrale, alors embarquez pour un Surf Trip au Nicaragua.
Destination peu fréquentée par les surfers, une nature sauvage et des kilomètres de beach breaks dans des eaux chaudes, sans personne à l'eau, juste quelques locaux sympas...

Un peu d'histoire...

Le Nicaragua fut peuplé à l'origine par les Mayas. Puis, les Miskitos et les Sumos arrivèrent de la Colombie et s'installèrent dans le Nord-Est. D'autres peuples amérindiens arrivèrent du Honduras et du Salvador. Ils cohabitèrent jusqu'à l'arrivée des Espagnols.
Christophe Colomb donna son nom au cap Gracias a Dios, à la frontière du Honduras. La conquête du Nicaragua se fit par la côte du Pacifique. Les Espagnols christianisèrent aussitôt les populations autochtones et les castillanisèrent.
En 1542, les Espagnols créèrent sept provinces: le Nicaragua, le Costa Rica, le Honduras, le Guatemala, le Soconusco, le Chiapa et le Verapaz. Au XVIIe siècle, les Miskitos inaugurèrent une longue tradition de combat aux côtés des Anglais, contre les Espagnols installés sur la côte du Pacifique.
L'indépendance du Nicaragua fut proclamée en 1821, mais s'en détacha en 1823 pour former la Provincias Unidas del centro America comprenant les États du Nicaragua, du Guatemala, du Honduras, du Salvador et du Costa Rica.
Les Anglais avaient l'intention de construire un canal reliant l'océan Pacifique à l'océan Atlantique. Ils firent venir des esclaves, puis des travailleurs de la Jamaïque, qui parlaient le créole.Puis les Américains arrivèrent, pillèrent à loisir la région. Des missionnaires allemands convertirent les populations locales au protestantisme morave.
De la présence anglaise au Nicaragua, il reste encore une population créolisée à base d'anglais.En 1823, la ville de Managua fut déclarée capitale du pays (en lieu et place de León). William Walker, un flibustier américain envahit le pays à la tête d'une armée de mercenaires et s'autoproclama président du Nicaragua. Il rétablit l'esclavage et promulgua l'anglais comme langue officielle dans tout le pays. Mais Walker fut évincé dès en 1857.Les États-Unis intervinrent de plus en plus dans la vie du pays et pratiquèrent la «politique du bâton» inaugurée par le président Theodore Roosevelt.
A partir de 1912 (jusqu'en 1932), le Nicaragua tomba sous la complète dépendance des États-Unis qui occupèrent militairement le pays et imposèrent le contrôle des douanes et des chemins de fer.Le nationaliste nicaraguayen Augusto Cesar Sandino tenta bien de s'opposer à la mainmise américaine en soulevant une partie de la population.  Sandino fut assassiné en 1934.Anastasio Somoza García, issu de la garde nationale formée par les États-Unis, s'autoproclama président en 1936 et imposa au pays sa dictature jusqu'à son assassinat en 1956.Ses fils lui succédèrent. Le clan Somoza s'était accaparé de l'essentiel des richesses du pays et avait favorisé l'implantation des grandes entreprises étrangères (américaines).

En 1978, un mouvement d'insurrection orchestré par le Front sandiniste de libération nationale (en hommage à Augusto Sandino), obligea le dictateur Somoza à quitter le pays. Une fois au pouvoir, les sandinistes mirent en place un programme économique d'inspiration socialiste, notamment par des nationalisations, une réforme agraire et la confiscation des terres du clan Somoza.
Au printemps 1987, le gouvernement sandiniste de Managua mit en place un statut d'autonomie qui créait deux régions autonomes: la RAAN, la Región Autónoma del Atlantico Norte à prédominance miskito et sumo, et la RAAS, la Región Autónoma del Atlantico Sur à prédominance métisse et créole. C'était la première autonomie accordée à des autochtones sur le continent américain.
La grave crise économique de 1988 provoqua la chute du sandiniste, Daniel Ortega. Violeta Barrios de Chamorro, veuve de Pedro Joaquín Chamorro, candidate conservatrice soutenue par les États-Unis, fut alors élue présidente de la République.

Un peu de Géo...

La république du Nicaragua est située en Amérique centrale et forme une étroite ceinture qui relie l'Amérique du Nord à l'Amérique du Sud. Elle sépare la mer des Caraïbes de l'Océan Pacifique.
D'un point de vue géographique, le Nicaragua est limité au Nord par le Honduras, au Sud par le Costa Rica, à l'Est par l'océan Atlantique, et à l'Ouest par l'Océan Pacifique.

Le Nicaragua, dont la superficie est de 139 682 km2, est la plus grande république de l'Amérique centrale. 7 % de la superficie du pays est occupée par les lacs de Managua (Xolotlan) et Nicaragua (Cocobolca), ce dernier constituant l'une des plus grandes réserves d'eau douce au monde.
Le pays est divisé en 3 grandes zones :
La côte Pacifique, longue bande de terre très fertile qui part de la frontière avec le Costa Rica (au sud) et court jusqu'au golfe de Fonseca (face au Salvador). Elle est bordée, à l'Ouest par l'océan et à l'Est par la chaîne des volcans. Le pays en compte 58 dont plusieurs sont en activité. Cette plaine est parsemée de lacs et de lagunes d'origine volcanique.Ici se trouvent les principales villes : Managua (la capitale), Leon, Granada, Masaya, Chinandega, Corinto (le port principal). C'est la partie la plus peuplée du pays.
La zone de Montagne.Deux lacs séparent la côte Pacifique de la montagne. Le lac du Nicaragua (8 200 km2), Cocibolca en langue indigène (la mer douce) et le lac de Managua (2 000 km2), Xolotlan en langue indigène.Les montagnes ne sont pas très élevées, le Mogoton, culmine à 2 000 mètres près de la frontière avec le Honduras. C'est une région de forêts, de culture du café, de cultures vivrières et d'élevage de bovins.Les villes principales de cette zone sont Matagalpa, Jinotega, Esteli, Ocotal, Somoto.
La côte Caraïbe, zone qui représente 51% de la superficie du pays. C'est aussi la moins peuplée. Ce sont des collines couvertes de forêts pluviales entre lesquelles coulent des fleuves sinueux : Le rio Coco (qui forme la frontière avec le Honduras, le rio San Juan dont la berge droite forme la frontière avec le Costa Rica, le fleuve est donc entièrement au Nicaragua). La plaine côtière est souvent marécageuse.La ville la plus importante de la côte Caraïbe est Bluefields suivie de Puerto Cabeza et du triangle minier : Rosita, Siuna, Bonanza.

Les côtes Pacifique et Caraïbes sont séparées par deux grandes chaînes de montagnes: la cordillère d'Amérique centrale (cordillera Centroamericana) qui forme dans le nord un plateau bien accidenté (la cordillère d'Isabelia) et se poursuit vers le sud avec les cordillères de Segoviana et de Yolaina. À l'ouest de la cordillère d'Amérique centrale, il ne reste qu'une étroite bande sur le littoral où réside 90 % de la population, avec ses grandes villes que sont Managua, León et Granada.

Infos Pratiques

FORMALITES :
L'obligation de visa de court séjour a été supprimée pour les ressortissants français désirant se rendre au Nicaragua. Une taxe de 5 US$ doit être acquittée à l'arrivée dans le pays et de 32 US$ au moment du départ. Il n'est pas possible de changer des euros.Le passeport doit avoir au moins six mois de validité à l'entrée dans le pays et être en bon état (pas de couverture décollée, de pages chiffonnées).

LANGUE :
Espagnol . Dans les zones reculées, les langues indigènes sont encore présentes, comme le Miskito, le Garifona, le Sumu. Environ 5 M d'habitants. Plus de la moitié de la population à moins de 16 ans.Très rapidement après la colonisation, les Espagnols se sont mélangés avec les Amérindiens. De ces unions sont nés les Nicaraguayens. Les métis représentent la plus grande partie de la population.

DECALAGE HORAIRE :
D'Octobre à Mars, il y a 7 heures de décalage horaire avec l'Europe continentale (quand il est 14h00 à Genève, il est 7h00 à Managua). D'avril à octobre, le décalage est de 8 heures

SANTE :
Aucune vaccination n'est requise. Se prémunir contre les piqures de moustiques, spécialement pendant la saison des pluies de mi-mai à septembre. En outre, il est conseillé de suivre un traitement anti-paludéen, avant et durant le séjour dans le pays.

CLIMAT :
Climat tropical chaud et humide avec deux saisons bien marquées: l'Eté très sec et chaud, de Novembre à Avril, la meilleure période (28°C en moyenne pendant la saison sèche - 34°C maximum) et l'hiver, qui correspond à la saison des pluies, de mi-mai à octobre (25°C pendant la saison humide). La période des ouragans, se situe de juillet à octobre.

CONDUIRE :
La route principale (la Transaméricaine) qui traverse le pays du nord au sud, est bien asphaltée et praticable par toutes sortes de véhicules. Pendant la saison des pluies, un véhicule type 4x4 est généralement nécessaire.Louer une voiture revient assez cher. Le prix de l'essence est élevé, environ 1 US $ le litre.

EAU / ELECTRICITE :
110 volts, fiches plates comme aux Etats-Unis. Prévoyez un adaptateur. Pour le téléphone, achetez des cartes prépayées, utilisables depuis n'importe quel téléphone public, même pour appeler en dehors du pays.Le Natel, réseau cellulaire, commence à être étendu. Indicatif pour le Nicaragua : 505.

MONNAIE / CHANGE :
Le Cordoba, 16,40 environ pour 1 US$. Emportez des dollars, toujours utiles...

CONSEILS :
Une destination assez sûre, si vous ne tentez pas le diable, comme partout ! Vous pourrez ramener plusieurs articles originaux du Nicaragua. Les hamacs, tressés.Le rhum (excellent). Les bijoux, les Guayaberas, chemises traditionnelles, brodées, les chaussures à Masaya (pur cuir, faites main), cigares, poteries aux décorations amérindiennes. Sur la côte Caraïbe, la musique se rapproche du Reggae et du Steel band. Le groupe le plus fameux est Dimension Costeña.

Tarif à partir de

654€ pour 7 nuits

Le prix inclus

Logement Villa Base VILLA 3
2 chambres, 3 lits, 2 salles de bains
Tous les services de la Villa mentionnée
7éme nuit gratuite. Si moins de 7 nuits : 109€ par nuit

Conditions Générales d'Utilisation

Conditions Générales d'Utilisation

Photos Hébergement Photos Sports

Voir tous les séjours de la gamme
resort nicaragua, surf nicaragua, hotel nicaragua, villa san juan del sur, spot san juan del sur, surf san juan del sur